Semaine 2


Retrouvez le sommaire des semaines d’octobre sur ma page de présentation du challenge.


 

Bonjour et merci d’être revenu!

Voilà, la deuxième semaine de ce mois d’octobre est finie. Cette semaine j’ai « dû » utiliser un peu de crayon, enfin, j’ai voulu essayer. Bonnes découvertes.

~

inktober 8.png

Pour commencer cette semaine, un mot que j’apprécie, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais dans notre société française, il est parfois mal vu de remercier ou de s’excuser « trop ». Mais je ne suis pas du tout d’accord. Pour moi, il est aussi important d’exprimer sa gratitude pour quelque chose qu’on a reçu. Cela peut être un service, un présent, et même une présence ou un sourire. Si ça nous apporte quelque chose de positif, même si ça ne nous était pas destiné, alors pourquoi ne pas l’exprimer? J’ai l’impression que remercier est souvent pris comme un manque de confiance en soi ou une preuve qu’on est trop dépendant ou qu’on ne s’estime pas assez (et s’excuser, c’est encore pire). Pourtant je ne le ressens pas du tout de cette manière, il m’arrive de remercier un artiste pour une de ses œuvres, si elle m’a émue, si elle m’a permis de comprendre quelque chose ou simplement si elle m’a ravie par sa beauté. « Merci » est pour moi à utiliser sans modération.

Je veux bien croire que c’est désagréable que quelqu’un s’excuse pour un oui ou pour un non, mais il faut aussi se dire que si elle l’exprime ce n’est sous aucune contrainte, mais parce qu’elle le ressent comme ça.

~

inktober 9.png
Un petit Kazuma et une grande Kofuku!

Cette fois, j’ai fait du fan-art, comme on appelle ça. A bien y réfléchir, en dehors du contexte habituel, je trouve cette expression étrange en français. Pourtant ça ne l’est pas. Voici donc Kazuma et Kofuku, de Noragami. Cet anime m’a beaucoup plu. Kofuku perd un peu de son « mignon » habituel lorsqu’elle est en gris comme ça. Elle porte à la main son téléphone portable… indispensable et un éventail, ce n’est pas un détail. C’est étrange comme le fait de dessiner sur une feuille me donne l’impression que les personnages sont plus « raides ».

~

inktober 10.png
Dentelles, dentelles…

Encore quelque chose de différent. J’aime beaucoup dessiner des robes (oui, des robes, moins les autres vêtements), et encore plus les robes « de mariée » ou « de soirée ». J’ai rarement l’occasion d’en faire avec un « bustier » aussi détaillé (avec plus de temps et d’idées de motifs, j’aurai pu mieux faire). Je pense qu’au crayon/feutre… enfin, de manière traditionnelle, c’est plus agréable de dessiner des détails… poser le crayon et voir le trait dessous est vraiment plus agréable dans l’élaboration des choses précises; pas de zoom…

OH! moi qui n’aime pas vraiment les mantes religieuses, je trouve que son bustier y fait penser… brrr!

~

inktober 11.png
Paysage de Provence… lavandes, falaises calcaires, oliviers…

Un autre sujet que j’affectionne particulièrement: les « paysages du Sud »! Les lavandes en fleur, les maisons aux tuiles rondes, les cyprès… bon, vous l’aurez compris, je pourrais continuer encore et encore. Mais tout ça fait que je suis plutôt contente de celui là. Dommage, on ne peut pas s’y rendre en un claquement de doigts et revenir aussi facilement.

~

inktober 12.png
Une bague nommée Pivoine

En fait, c’est une bague que j’avais déjà dessiné une fois, mais pas sur du papier et donc, pas avec de l’encre. J’aime comment ça s’entrelace autour du « solitaire »et les pierres sont si brillantes, bien que je n’ai pas réussi à leur donner de l’éclat! Néanmoins, je pense que ces pierres d’encre sont bien mieux que la dernière fois. Je suis plutot contente du résultat. Les feutres et leur pointes si fines sont vraiment un atout parfois. Moi qui ai l’habitude du dessin digital, je m’en rends bien compte.

~

 inktober 13.png

Pour ce treizième jour, des objets familiers… remarquez… une clé n’est pas accrochée au trousseau! Ce doit être « l’endroit des clés ». Je commence à oser utiliser plus les feutres « d’encre grise ». Peut-être que je pourrai bien m’y habituer, finalement. Quelques petits objets d’usage très courant. Pour ne rien oublier, ne rien rater, se déplacer, ou simplement rentrer chez soi… et un pompon; ne pas oublier le pompon.

~

inktober 14.png
Les Raisins.

 Je n’avais pas beaucoup de temps pour ce quatorzième jour, je devais faire une salade de fruits, et j’ai voulu la partager un peu avec vous aussi. Lorsque l’encre n’était pas encore sèche, j’ai pensé que ça allait être horrible! Mais je crois que finalement, même si la qualité est bien moins au rendez-vous que les jours précédents, ce n’est pas si mal.

Je vous remercie d’avoir partagé ce petit moment avec moi, j’ai l’impression que cette expérience Inktober est très bénéfique.

sign

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s